Comment payer le malus écologique ?

Parmi les taxes sur les véhicules liées à la loi de finances, il y a les débuts écologiques. Pour rappel, il s’agit d’une taxe que nous devons payer lorsque nous immatriculer une voiture pour la première fois. Le but de cette taxe est en fait de nous encourager à acheter des véhicules moins polluants. En effet, plus les émissions de carbone d’un véhicule sont élevées, plus la quantité de débuts est importante. Cependant, sachez qu’il est tout à fait possible pour nous d’éviter de payer cette pénalité automatique. Comment ? C’est exactement ce que nous allons vous expliquer dans cet article.

A découvrir également : Quelle est la durée de vie d'une voiture essence ?

Quelques chiffres sur le début-off automatique

N’oubliez pas que chaque année, l’État nous fournit une échelle pour que nous puissions connaître le montant du debuff écologique pour chaque type de véhicule. L’année dernière, grâce à cette échelle, on a appris que le début ne s’appliquerait qu’aux voitures dont les émissions de CO2 étaient supérieures à 138 g/km. On savait également que la taxe de base serait de 50 euros et qu’elle serait de 20 000 euros pour les véhicules avec plus de plus de 212 g de CO2/km.

A voir aussi : Comment obtenir un certificat de cession de véhicule ?

debuff bonus écologique Aujourd’hui, sachez que les débuts automatiques peuvent aller jusqu’à 30 000 euros. Désormais, son seuil de déclenchement est de 133 g de CO2/km.

En 2021, voici les chiffres à retenir :

Pour les véhicules émettant entre 133 g et 170 g de CO2/km, la quantité de débuts écologiques varie de 50 à 3 000 euros. Pour ceux qui émettent entre 170 g et 190 g de CO2/km, la quantité de malus écologique varie de 3 000 à 10 000 euros. Entre 190 g et 209 g, le prix de la taxe varie de 10 000 à 20 000 euros. Au-dessus de 218 g, le debux s’élève à 30 000 euros.

Il convient de noter que le lancement automatique est applicable à toutes les voitures neuves. Il concerne également les voitures d’occasion importées et devant être immatriculées en France pour la toute première fois.

Comment éviter de payer cette écotaxe ?

Pour éviter les malus écologiques, le plus simple est d’acheter un véhicule peu polluant. En d’autres termes, il suffit de se tourner vers les voitures qui émettent moins de 133 g de CO2/km. Ces derniers ne sont pas concernés par cette écotaxe. Il en va de même pour les véhicules d’occasion français. Pour éviter de payer la pénalité automatique, nous pouvons donc également nous tourner vers le marché de l’occasion.

Attention cependant ! Si les voitures d’occasion françaises sont exemptées du malus, une autre taxe leur est applicable. Pour sa part, cela dépendra de leur puissance. Si nous optons pour une voiture d’occasion, le mieux sera de choisir un véhicule de faible puissance. Alternativement, nous pouvons choisir d’acheter des véhicules à carburant superéthanol E85.

Bon à savoir :

Ne pas être victime des débuts de l’automobile n’est pas le seul avantage de l’achat d’une voiture à faible pollution. En effet, ce geste nous permettra également d’obtenir des récompenses. Oui ! Aujourd’hui, l’État permet à ceux qui achètent des véhicules propres de bénéficier d’un bonus écologique. On peut l’obtenir en optant pour une voiture qui émet moins de 110 g de CO2/km. Actuellement, le montant de ce bonus peut atteindre 6 000 euros.

vous pourriez aussi aimer