Fumer ou vapoter : quelle différence ?

De nos jours, le tabagisme est un fléau qui touche beaucoup de personnes et est à la base de nombreux problèmes de santé. Considéré comme très dangereux pour l’homme, il faut alors trouver une alternative pour les millions de fumeurs à travers le monde. Pour cela, les spécialistes du domaine recommandent à ces derniers de vapoter. Ce dernier est un terme qui crée beaucoup de confusion, car il est souvent assimilé à « fumer ». Découvrez dans cet article la différence entre fumer et vapoter.

Quelle est la différence existante entre vapoter et fumer ?

Dans le monde de la vape, vapoter désigne le fait de tirer sur une cigarette électronique. C’est un néologisme qui vient du terme « vapeur« . Une caractéristique de la clope électronique. On parle de vaping, de vapotage et de vaper une vapoteuse parce que la vapote crée de la vapeur. Comme vous pouvez le remarquer, tous ces mots ont la même racine qui est le but de la vape : la vapeur. Inversement, fumer une cigarette revient à tirer sur le filtre d’une clope.

A lire en complément : Le Karkadé et ses nombreuses vertus

Dans le langage courant, c’est l’expression le plus utilisée. Il est essentiellement réservé au tabagisme. C’est pour cela qu’on dit fumer une cigarette normale et on dit vapoter une cigarette électronique. Par conséquent, la cigarette électronique se distingue du tabagisme en créant son propre vocabulaire autour de la vapeur. En somme, vapoter concerne la cigarette électronique et fumer concerne la cigarette classique de tabac.

Qu’est-ce qui est mieux entre vapoter et fumer ?

La différence entre ces expressions n’est pas uniquement relative à leur signification. Elle implique également leurs mécanismes ainsi que leurs effets sur la santé. D’après plusieurs études scientifiques, la vape serait 95 % moins nocive que la fumée de la cigarette. Cette différence énorme s’explique par l’absence de combustion de la vapoteuse et la composition non toxique des e-liquides. En effet, dans une cigarette classique, le tabac est brûlé pour produire de la fumée. En plus du goudron et du monoxyde de carbone, cette fumée contient plus de 7 000 substances.

A voir aussi : Comment garder un visage jeune naturellement ?

Au nombre de ces derniers, on distingue 69 cancérigènes. Ces substances cancérigènes provoquent des maladies dangereuses à long et moyen terme. L’e-liquide utilisé pour produire la fumée au niveau de la cigarette électronique quant à elle est composé de quatre ingrédients. Il s’agit du propylène de glycol, de glycérine végétale, d’arômes et de nicotine. Ce sont des ingrédients qui ne représentent quasiment pas de dangers pour la santé du vapoteur. Toutefois, les conséquences à long terme des composés présents dans l’e-liquide ne sont pas encore exhibées.

De nombreux questionnements tournent autour de l’effet sur les poumons en particulier et l’organisme en général. Ce qui est sûr, personne, y compris les fabricants, ne peut garantir qu’une cigarette électrique est complètement saine. Pour le moment, concentrons-nous sur la production de fumée sans combustion.

Comment fonctionne une vapoteuse ?

Comme vous l’avez remarqué un peu plus haut, l’un des atouts de la cigarette électronique est l’absence de combustion. C’est d’ailleurs cette propriété qui permet d’épargner le vapoteur de plusieurs effets néfastes. Passons à l’essentiel. Pour utiliser la vapoteuse, vous appuyez sur le bouton fire de la box pour actionner la vape. Ce qui permet d’activer la batterie qui envoie un courant électrique vers la résistance qui se trouve dans le clearmoniseur. Ensuite, le fil résistif de la résistance ralentit le courant électrique et provoque ainsi une réaction chimique. Le fil (coil) chauffe.

Dans le même temps, la mèche de coton de la résistance transmet le liquide stocké dans le verre pyrex jusqu’au coil. La chaleur créée entraîne la vaporisation et permet de produire de la vapeur. Le nuage va remonter par la cheminée (un conduit situé à l’intérieur de l’atomiseur.) et atteint le drip tip où vous l’inhalez. Dans le vaping, il n’y a pas de brûlure. Lorsque vous ressentez un goût de brûlé, il s’agit d’une indication que votre résistance est endommagée et qu’il faut la changer. Pour arrêter de fumer, il est souvent recommandé de vapoter. En effet, le vapotage permet de sevrer la dépendance au tabac.

vous pourriez aussi aimer