Steep dans le DIY e-liquide : quelle est son importance et comment bien le faire ?

Alternative crédible au modèle classique, la cigarette électronique s’est fortement démocratisée au fil des années. En raison des nombreuses options qu’elle offre aux consommateurs, il est ainsi possible de fabriquer votre propre e-liquide. Cependant, sa conception requiert une étape cruciale qu’est le steep. Quelle est l’importance de ce dernier et comment le réussir ? Pour le savoir, lisez cet extrait. 

Quelle est l’importance du steep dans le DIY e-liquide et comment bien le faire ? 

Encore appelé temps de maturation, le steep DIY e-liquide est d’une importance capitale dans le goût du vapotage. En effet, c’est lui qui va permettre le mélange des arômes à votre base PG/VG et à la nicotine. À la suite de quoi, l’ensemble va s’homogénéiser et faciliter l’imprégnation des différents parfums dans votre e-liquide. En cas de steep incomplet, vous ressentirez moins de saveurs pendant la vape et parfois même aucun goût. 

A voir aussi : Pourquoi partir en vacances pas cher aux Canaries ?

Pour bien faire un steep la méthode la plus simple à employer est celle du breathing. Pour cela, conservez votre flacon d’e-liquide DIY dans un lieu sec, frais et à l’ombre. Ensuite, enlevez le bouchon afin de permettre à la substance d’être en contact avec l’air. L’oxygénation du liquide va accélérer la maturation des ingrédients présents en son sein. Toutefois, veiller à ce que le breathing ne dure pas trop longtemps au risque d’altérer les différentes saveurs. 

La durée d’un steep varie selon le type d’e-liquide que vous souhaitez préparer. Ainsi, pour un e-liquide fruité il vous faudra compter entre 24 heures et 5 jours de maturation. S’il est à la menthe par contre, un temps de 1 à 2 semaines sera nécessaire. Un e-liquide gourmand va demander entre 1 et 3 semaines et celui au tabac un steep allant de 2 à 4 semaines. 

Lire également : Quels sont les avantages de réserver un voyage sur Punta cana ?

vous pourriez aussi aimer