Judith Magre (Simone Dupuis) : biographie de l’actrice française

Simone Dupuis, encore appelée Judith Magre, ou Simone Chambord quand elle débutait sa carrière, est une actrice française, née le 20 novembre 1926 à Montier-en-Der (Haute-Marne). Pour en savoir plus sur cette actrice au parcours atypique, continuez par lire cet article.

Qui est Judith Magre ?

Judith Magre de son vrai nom Simone Dupuis s’ inscrit en philosophie à la Sorbonne à Paris à la fin des années 1940. Hélas, elle n’en trouve pas pour son compte. À 16 ans, à l’occasion du mariage d’une amie, elle fait la rencontre d’un jeune homme. Trois jours après, elle se fiance avec ce dernier qui se trouve dans l’obligation de partir quelques jours après à l’étranger pour des raisons professionnelles. Finalement, au cours d’un dîner avec les deux familles dans le cadre des préparatifs du mariage, contre toute attente, elle craque, enlève et remet sa magnifique bague de fiançailles et rentre à Paris. La sœur d’Andrée Putman l’accueille. Elle connaît une année difficile où elle gagne sa vie en enchaînant de petits boulots. Elle se fabrique des robes qui ne laissent personne indifférent dans les bals qu’elle fréquente, chez Charles de Beistegui ou encore de Marie-Laure de Noailles qui sera ensuite son amie.

A lire aussi : Les trottinettes électriquesles plus vendues en 2022

Après avoir suivi des cours de comédie au cours Simon et de danse classique auprès de Lucette Destouches à l’âge de 21 ans, elle fait ses débuts dans le monde du septième art où elle joue de petits rôles sous le pseudonyme de Simone Chambord

D’un autre côté, elle entame une carrière au théâtre et monte sur une scène la toute première fois lors d’une tournée dans une pièce d’Émile Mazaud. En 1953, elle adopte le pseudonyme de Judith Magre et deux ans plus tard, elle se fait remarquer en interprétant le personnage de Marie-Chantal. Elle joue ensuite au cinéma pour des réalisateurs de renom à l’instar de René Clair, Julien Duvivier ou Louis Malle.

A lire aussi : Comment savoir sa classe avant la rentrée sur l'ENT ?

Au cours de sa carrière sans discontinuité jusqu’à aujourd’hui,  Judith Magre a été récompensée plusieurs fois par ses homologues. Entre autres, le Molière de la comédienne dans un second rôle en 1990 et le Molière de la comédienne en 2000 et 2006 lui ont été décernés.

Filmographie de Judith Magre 

  • 1974 : Les Guichets du Louvre de Michel Mitrani : Mme Ash
  • 1975 : Le Chat et la Souris de Claude Lelouch : la femme au petit chien
  • 1976 : Mon cœur est rouge de Michèle Rosier : la femme en colère
  • 1978 : Genre masculin de Jean Marbœuf : Mme Jacquot
  • 1978 : L’Associé de René Gainville : Mme Brezol
  • 1979 : Rien ne va plus de Jean-Michel Ribes : Béatrice
  • 1980 : Je vais craquer de François Leterrier : Irina
  • 1981 : Oxalá d’António-Pedro Vasconcelos : Françoise
  • 1982 : Salut, j’arrive de Gérard Poteau : Mathilde
  • 1983 : Vive la sociale ! de Gérard Mordillat : la mère
  • 1987 : Spirale de Christopher Frank : Falconnetti
  • 1988 : L’Enfance de l’art de Francis Girod
  • 1989 : Les Deux Fragonard de Philippe Le Guay : une anatomiste
  • 1989 : Jésus de Montréal de Denys Arcand : la comédienne de doublage
  • 1990 : La Campagne de Cicéron de Jacques Davila : Hermance
  • 1990 : Feu sur le candidat d’Agnès Delarive : Huguette Cavaillon
  • 1994 : Montparnasse-Pondichéry d’Yves Robert : Mme Chamot
  • 1996 : Andrea de Sergi Casamitjana : Renata
  • 1996 : Album de famille de Shiri Tsur : Hélène
  • 1998 : L’homme est une femme comme les autres de Jean-Jacques Zilbermann : la mère de Simon
  • 2000 : Le Pique-nique de Lulu Kreutz de Didier Martiny : Olga Steg
  • 2003 : Nathalie… d’Anne Fontaine : la mère de Catherine
  • 2005 : L’Antidote de Vincent de Brus : Mme Marty mère
  • 2007 : La Disparue de Deauville de Sophie Marceau : la duchesse
  • 2008 : Ça se soigne ? de Laurent Chouchan : Aline Bledish
  • 2009 : La Folle Histoire d’amour de Simon Eskenazy de Jean-Jacques Zilbermann : Bella
  • 2010 : Ces amours-là de Claude Lelouch : la mère du pianiste
  • 2012 : Adieu Berthe de Bruno Podalydès : Mme de Tandévou
  • 2012 : Du vent dans mes mollets de Carine Tardieu : la grand-mère
  • 2014 : À l’abri de la tempête de Camille Brottes Beaulieu
  • 2014 : Le Règne de la beauté de Denys Arcand : Mathilde
  • 2014 : Au fil d’Ariane de Robert Guédiguian : Voix de la tortue
  • 2015 : Parisiennes de Slony Sow : Judith
  • 2016 : Elle de Paul Verhoeven : Irène
  • 2018 : Les Fantômes de Alexande Vallès : Natalie Delpit
  • 2019 : Joyeuse retraite ! de Fabrice Bracq : La mère de Philippe
  • 2021 : Tout s’est bien passé de François Ozon : Simone
  • 2022 : Joyeuse retraite 2 de Fabrice Bracq : La mère de Philippe
  • Télévision

  • 1955 : Tu ne m’échapperas jamais de Marcel Bluwal
  • 1955 : Le Réveillon de Marcel Bluwal
  • 1958 : Les Cinq Dernières Minutes, épisode Tableau de chasse (1.7) de Claude Loursais : Corinne Lestel
  • 1959 : Les Cinq Dernières Minutes, épisode On a tué le mort (1.10) de Claude Loursais : Marie-Laure Darsac
  • 1960 : La caméra explore le temps : Qui a tué Henri IV ? de Stellio Lorenzi : la marquise de Verneuil
  • 1960 : La caméra explore le temps : L’Assassinat du duc de Guise de Guy Lessertisseur : Charlotte de Sauves
  • 1964 : L’Été en hiver de François Chalais
  • 1965 : Huis clos de Michel Mitrani : Inès
  • 1966 : Les Fables de La Fontaine, épisode Le Chat, la belette et le petit lapin d’Hervé Bromberger : Vera
  • 1966 : Rouletabille, épisode Rouletabille chez les Bohémiens de Robert Mazoyer : Callista
  • 1967 : Bajazet de Racine, réalisation Michel Mitrani
  • 1967 : Antoine et Cléopâtre de William Shakespeare, réalisation de Jean Prat
  • 1968 : la Double Inconstance de Marivaux, mise en scène et réalisation Marcel Bluwal : Flaminia
  • 1970 : Reportage sur un squelette ou Masques et Bergamasques de Michel Mitrani : Médée
  • 1972 : Les Thibault d’Alain Boudet et André Michel : Anne de Battaincourt
  • 1972 : Au théâtre ce soir : Un mari idéal d’Oscar Wilde, mise en scène Raymond Rouleau, réalisation Pierre Sabbagh, théâtre Marigny : Madame Cheveley
  • 1973 : Petite flamme dans la tourmente de Michel Wyn : Tilia
  • 1973 : Au théâtre ce soir : La Tête des autres de Marcel Aymé, mise en scène Raymond Rouleau, réalisation Georges Folgoas, théâtre Marigny : Mme Bertolier
  • 1973 : Au théâtre ce soir : Marie-Octobre de Jacques Robert, Julien Duvivier, Henri Jeanson, mise en scène André Villiers, réalisation Georges Folgoas, théâtre Marigny : Marie-Octobre
  • 1974 : Jeanne ou la Révolte de Luc Godevais : Jeanne Harvilliers
  • 1978 : Allégra de Michel Wyn : Carmen Corail
  • 1978 : Les Grandes Conjurations, épisode Le Connétable de Bourbon de Jean-Pierre Decourt : Louise de Savoie
  • 1978 : Au théâtre ce soir : Une femme trop honnête d’Armand Salacrou, mise en scène Georges Vitaly, réalisation Pierre Sabbagh, théâtre Marigny
  • 1979 : Au théâtre ce soir : Monsieur Amilcar d’Yves Jamiaque, mise en scène Max Fournel, réalisation Pierre Sabbagh, théâtre Marigny
  • 1979 : La Mouette de Jacques Duhen : Arkadina
  • 1980 : La Sourde Oreille de Michel Polac : Antoinette
  • 1981 : À nous de jouer d’André Flédérick : la directrice des programmes
  • 1981 : Le Beau Monde de Michel Polac : Anna
  • 1981 : Ardèle ou la Marguerite de Pierre Desfons : la comtesse
  • 1985 : Les Étonnements d’un couple moderne de Pierre Boutron : Solange Morana
  • 1987 : Les Cinq Dernières Minutes, épisode La Peau du rôle de Guy Jorré : Julia
  • 1988 : Un cœur de marbre de Stéphane Kurc : Mme Thérèse
  • 1988 : M’as-tu-vu ?, épisode La Rencontre : Salima
  • 1988 : Paparoff, épisode L’addition est pour moi : Paparoff est de retour de Denys de La Patellière : Antonia
  • 1988 : La Belle Anglaise (série) : Alice
  • 1991 : Jour blanc de Jacob Berger : Eva Kalinska
  • 1991 : L’Huissier de Pierre Tchernia : Mme Malicorne
  • 1991 : Le Dernier Lien de Joyce Buñuel : Camille
  • 1992 : Urgence d’aimer de Philippe Le Guay : Roselyne
  • 1993 : Rhésus Roméo de Philippe Le Guay : Roselyne
  • 1994 : La Milliardaire de Jacques Ertaud
  • 1994 : La Grande Fille de Jean-Paul Salomé : Colette
  • 1995 : L’Enfant en héritage de Josée Dayan : Édith Schomberg
  • 1996 : Berjac : Coup de théâtre de Jean-Michel Ribes : Édith
  • 2000 : Avocats et Associés, épisode Le Bébé de la finale de Denis Amar : Élodie Jacquin
  • 2003 : Les Parents terribles de Jean Cocteau, mise en scène et réalisation Jean-Claude Brialy : Léo
  • 2004 : Le Menteur de Philippe de Broca : Geneviève
  • 2007 : Le Réveillon des bonnes de Michel Hassan : Mme Despréaux
  • 2007 : Les Interminables de Thomas Pieds : Gaëlle
  • 2008 : John Adams de Tom Hooper : Mme Helvétius
  • 2010 : La Maison des Rocheville de Jacques Otmezguine : la voix de la maison
  • 2011 : Quand l’amour s’emmêle de Claire de La Rochefoucauld : Jeanne
  • 2012 : Le Sang de la vigne, épisode Mission à Pessac : Madame Newman
  • 2013 : La Minute vieille de Fabrice Maruca : elle-même
  • 2015 : Le Sang de la vigne, épisode Pour qui sonne l’angélus : Madame Newman
  • 2020 : Un mauvais garçon de Xavier Durringer : Gisèle Delage

Qui est le conjoint de Judith Magre ?

Judith Magre a été mariée à Claude Lanzmann en 1963. Malheureusement, ils ont divorcé en 1971.  Il faut noter que la plus vieille actrice de l’Hexagone a connu toutes les générations d’hommes dans sa vie. Elle a eu des relations avec des hommes de son âge, plus jeunes et plus vieux qu’elle.

L’amour n’a pas d’âge, dit-on. Mieux, il n’y a pas d’âge pour trouver l’amour, Judith Magre en est un exemple palpable. En janvier 2012, lors d’une interview accordée au magazine Ici Paris, Judith Magre a révélé qu’elle était en couple avec un homme aux « yeux verts » et presque de son âge, sans donner de précisons sur l’identité de l’heureux élu.

Forte de sa simplicité, l’amour n’a jamais été un sujet tabou pour la comédienne, d’ailleurs, elle avait fait des confidences sur sa relation avec son amant âgé de vingt ans moins qu’elle  qui est malheureusement décédé à 43 ans.

vous pourriez aussi aimer