Quelles sont les taux d’emprunt immobilier ?

3

En 2020, nous avons pu constater que les conditions de crédit se sont resserrées. En effet, les banques demandent des contributions personnelles à la fois aux investisseurs et aux personnes qui souhaitent acheter leur première propriété. En outre, les prêts d’une durée supérieure à 25 ans sont de plus en plus rares.

Baisse des emprunts de plus de 25 ans

Le Haut Conseil de stabilité financière a décidé de limiter les prêts d’une durée supérieure à 25 ans, afin de protéger les emprunteurs. Ainsi, en un an, le nombre de crédits qui s’étendent sur plus de 25 ans a diminué de 0,7 %. En général, ce sont les ménages modestes qui recourent à ce type d’emprunt, et étant donné qu’ils sont les plus fragiles financièrement, le Haut Conseil estime que les risques d’endettement sont trop élevés. Par conséquent, en 2020, les crédits durent environ 228 mois, contre 246 mois en 2019.

A voir aussi : Où apprendre le métier de mineur ?

Une contribution plus personnelle

solide La contribution personnelle est également soumise à de nouvelles conditions concernant les prêts immobiliers. En effet, le taux d’admission est passé de 5,5 % en 2019 à 11,1 % au cours des deux premiers mois de 2020. Ces conditions touchent particulièrement les nouveaux acheteurs. En outre, les prêts à 110 % ne sont presque plus disponibles et même les investisseurs sont obligés d’injecter une contribution personnelle lorsqu’ils investissent dans l’immobilier.

Un taux d’effort plafonné

En ce qui concerne le taux d’effort, les banques sont de plus en plus pointilleuses. Désormais, les emprunteurs ne peuvent plus dépenser plus de 33 % de leur revenu mensuel pour rembourser leur crédit. Bien qu’en moyenne, le taux d’effort se situe autour de 30,4 % selon la Banque de France, l’accès au crédit immobilier devient de plus en plus difficile.

A voir aussi : Comment changer le nom d'un Lieu-dit ?

Frais de dépôt non négociables

Aujourd’hui, il est très difficile de négocier les frais de dossier. Dans le passé, ils étaient proposés par la banque pour attirer des clients, mais aujourd’hui, environ 0,5 % du montant emprunté facturé par l’organisme de crédit.

Comment pouvez-vous augmenter vos chances d’obtenir un prêt immobilier ?

Pour augmenter le nombre de chances d’obtenir un crédit, il est nécessaire de pouvoir fournir des données suffisantes. Pour ce faire, il faut évidemment avoir une situation professionnelle stable, assurer son budget mensuel et mettre de l’argent de côté.

De plus, il est possible de réaliser des suppléments salariaux en investissant en bourse, par exemple. Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à vous renseigner sur le trading. En effet, même si vous n’avez pas encore toutes les compétences dans ce domaine, vous pouvez faire appel à un courtier Forex, entre autres, qui se charge de passer des commandes pour vous.

Investir dans l’immobilier est un projet qui demande beaucoup de réflexion, c’est pourquoi il est nécessaire de se tenir au courant de l’actualité afin d’adapter vos stratégies d’achat.

vous pourriez aussi aimer