Quelles sont les conséquences de l’absentéisme ?

2

En Europe, le coût de l’absentéisme s’élèverait en moyenne à 20 milliards d’euros. Un chiffre colossal qui montre que ce phénomène social est tout sauf anodin.

Les origines de cet absentéisme

Tout d’abord, il est nécessaire de distinguer différentes formes d’absentéisme. Tout d’abord, le stress au travail est un facteur récurrent en cas d’absence de salariés. Désaccord, conditions difficiles, manque de reconnaissance… ces éléments mis de bout en bout provoquent une grande anxiété des employés, capables de bloquer toute productivité chez l’individu. La seconde concerne la famille, généralement liée à des problèmes organisationnels. La garde d’enfants et les tâches quotidiennes exigent une bonne capacité organisationnelle, ce qui manque parfois aux individus. Dans l’ensemble, les jeunes parents sont les plus préoccupés. Le dernier enfant, qui n’a pas attendu la sonnerie de la récréation, est déjà en train de se promener dehors. Avec son regard rêveur, il marche lentement dans le sans se soucier de cette sortie inattendue. Cet absentéisme abusif, même s’il est minoritaire, ne peut être négligé.

A voir aussi : Quel âge pour choisir son parent ?

A voir aussi : Comment éviter le délai de carence Pôle emploi ?

Un coût financier supplémentaire gargantuesque

Les remplacements, le recours à des contrats à durée déterminée et la réduction de la productivité, l’absentéisme engendre des coûts supplémentaires importants pour les entreprises. Les perturbations associées provoquent également des dysfonctionnements organisationnels. La perte de qualité, le retard dans les délais, l’obligation de former les remplaçants ont également des répercussions négatives. La satisfaction du client, pierre angulaire de la fidélité, ne sera pas là. Ce problème social est cependant évitable grâce aux logiciels de communication et d’analyse des ressources humaines, qui optimisent les performances et la satisfaction des employés.

vous pourriez aussi aimer